Quelle trottinette choisir ?

Guide d'achat 2018 : quelle trottinette choisir ?

La trottinette urbaine est de plus en plus plébiscitée, qu’il s’agisse de se rendre sur son lieu de travail ou pour réaliser les petits trajets du quotidien. Comme tous les moyens de déplacements modernes, le choix disponible est important, et il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver. Prix très variables, multitude de marques, fonctionnalités diverses… nous avons conçu ce guide pour vous aider à y voir clair. Après avoir lu tout cela, vous devriez facilement savoir quelle trottinette choisir pour vos déplacements. Bonne lecture !

PS : pour les plus pressés, vous trouverez une fiche récapitulative en bas de cette page.

Se poser les bonnes questions avant d’acheter

La première chose à faire avant d’acheter un modèle de trottinette est de se poser la question de son usage :

  • Vais-je m’en servir tous les jours ?
  • Quelle distance vais-je parcourir avec ?
  • Comment est la route que je vais emprunter : accidentée, en bon état ?
  • Est-ce que je vais devoir la plier / déplier au cours du trajet, pour monter dans un bus par exemple ?
  • Quelle trottinette choisir si le style (le design) a une importance pour moi ?

Par ailleurs, si l’on veut être totalement exhaustif, vous pourriez aussi vous poser la question de la provenance de votre moyen de transport : est-il fabriqué dans de bonnes conditions sociales, dans quel pays ? Quelle est son impact sur l’environnement ?

En répondant à ces quelques questions, vous allez pouvoir définir le meilleur compromis pour vous en termes de :

  • Rapport qualité / prix
  • Ergonomie du modèle, confort
  • Taille des roues, type de roulements
  • Besoin (ou non) d’un modèle électrique
  • Encombrement de la trottinette en mode pliée
  • Poids à transporter
  • Rapidité de déploiement

Vous avez répondu à toutes ces questions ? C’est parti pour les explications ! Dans 15 minutes vous saurez quelle trottinette choisir !

Avant toute chose chose : électrique ou pas électrique ?

Pour guider votre réflexion, nous vous proposons de procéder par étapes. La première question à se poser est selon nous celle de la distance à parcourir. Ce qui se traduit par deux possibilités :

Cas n°1 : Vous avez moins de 3km à parcourir en trottinette par trajet. Dans ce cas, nous vous conseillons d’opter pour une trottinette non électrique, urbaine, et conçue pour les adultes. Vous diviserez alors votre temps de marche par 3.

Cas n°2 : Vous avez plus de 3km à parcourir. Avec une trottinette “classique” vous mettrez environ 15min pour réaliser cette distance. Dans ce cas nous préconisons l’utilisation d’un modèle électrique. Vous mettrez alors 10 à 12 min pour parcourir ces 3km, l’intérêt allant grandissant avec la longueur du trajet. Néanmoins, d’autres facteurs de décision peuvent intervenir comme nous l’expliquons plus bas, tels que le prix d’achat, ou la qualité du produit.​

Xiaomi M365

Xiaomi M365, la star des modèles électriques

L’utilisation au quotidien pour aller au travail

Tous les produits ne se valent pas, bien qu’une législation commune existe, du moins en Europe. La première chose à faire, quelque soit le modèle choisi, est de vérifier que la mention « NF-14619 » ou « EN-14619 » soit présente sur l’emballage de la trottinette. Cela signifie que ce modèle a été certifié par un organisme indépendant comme répondant à la norme européenne 14619. Cette certification est obligatoire pour toute trottinette vendue en Europe, mais il vaut mieux être prudent.

Ensuite, bien que la norme soit un point de départ certifiant un certain niveau de qualité, cette certification n’est pas le seul élément à contrôler. Si vous comptez devenir un utilisateur régulier, nous vous conseillons de prêter attention à l’ensemble des critères ci-dessous.

Quelle trottinette choisir vis-à-vis du mécanisme de pliage / dépliage

Tout dépend de votre situation, si vous n’avez pas de contrainte de place ou de rangement au bureau, n’importe quel modèle pourrait convenir. Par contre, si vous devez stocker votre trottinette dans le coffre de la voiture, ou la ranger le plus discrètement possible au travail, ce critère est à prendre en compte avec beaucoup d’attention. Il y a deux choses à distinguer :

  • La vitesse de pliage / dépliage
  • L’encombrement une fois la trottinette pliée

Trois marques se distinguent particulièrement par leur procédé de pliage : Decathlon avec son célèbre « easyfold », Kleefer avec son système breveté « Fold’n Roll », et depuis peu Micro Mobility avec sa “Micro Easy”. Leurs modèles se plient en quelques secondes comme on le voit sur cette vidéo :

Pliage-kleefer
Système de pliage "coup de pied" de Kleefer

Là où le bas blesse, c’est sur l’encombrement final, quelle que soit la marque, une trottinette prend systématiquement trop de place pour entrer dans un sac à dos, ou pour être pratique à ranger dans un coffre de voiture. Tout sauf une, on vous laisse deviner laquelle… Bon allez si vous n’avez pas trouvé on vous aide, elle porte un prénom féminin et elle tient dans l’équivalent d’une ramette de papier. Elle a sa page personnelle ici.

Si ces aspects ont une importance particulière pour vous, vous pourrez en savoir plus sur cet article : « Pliable, pliant, quelle différence ? »

Quelle trottinette choisir vis-à-vis du poids du produit

Certaines situations devraient vous inciter à prêter attention au poids de la trottinette :

  • Si vous êtes amenés à prendre les transports en commun. Les déplacements dans le bus ou les couloirs de métros vous contraindront à porter votre moyen de transport.
  • Si vous êtes automobiliste. Vous constaterez alors que la combinaison poids * encombrement peut être problématique pour ranger / sortir votre trottinette.
  • Si vous avez besoin de monter et descendre des escaliers.

Ces cas d’utilisation rendront le choix d’une version électrique généralement peu intéressant, sauf si vous avez plus de 3km à parcourir avec votre trottinette. Comptez en effet 10 à 12kg pour un produit standard électrique. Cela peut aller jusqu’à 20kg pour les plus imposantes.

C’est pourquoi pour de faibles besoins de transport à la main, une trottinette standard pourra convenir. Les plus vendues pèsent en moyenne 5 à 6kg.

Pour des usages intensifs, il vous faudra opter pour un modèle haut de gamme, conçu avec des matériaux à la fois légers et résistants. Le modèle Raven de Citybirds pèse ainsi 3.5kg, mais coûte la bagatelle de 660€.

Notre trottinette Simone pourrait bien être le bon compromis. Si elle n’est pas encore disponible à la vente, elle pèsera 3.5kg, avec un prix intermédiaire entre modèle standard et haut de gamme.

Du modèle manuel Pigeon (4.7kg) à la version électrique Lab'elle (12.5kg)

Ergonomie et confort

C’est en terme d’ergonomie que les trottinettes modernes diffèrent le plus. Nous vous conseillons particulièrement de vérifier ces critères :

  • Hauteur du guidon : 90cm pour une personne de 1.80m sont un minimum à atteindre si vous voulez éviter le mal de dos à la longue.
  • Qualité des poignées : c’est par là que les vibrations vont remonter. Ce qui peut être désagréable à force. Roulez 1 ou 2km avec la trottinette pour vous faire une idée du ressenti.
  • Dimensions et matière du repose-pied. Pour les grands pieds, faites très attention à ce point, car certains modèles offrent peu de place. Pas vraiment pratique à manœuvrer… Quant à la matière, vous trouverez parfois des matériaux particuliers, comme la planche « flex » de Micro, apportant une certaine suspension.
  • Garde au sol : contrairement à ce que l’on pourrait penser, les grandes roues ne sont pas toujours une bonne chose si elles engendrent une hauteur de repose-pied par rapport au sol élevée. Le risque est de devoir plier les genoux d’une matière disproportionnée pour avancer. Le mieux est de rouler quelques mètres, vous vous apercevrez rapidement du problème.
  • Frein : n’hésitez pas à tester le freinage à vitesse élevée et / ou route mouillée. La plupart des modèles vendus dans le commerce ont de faibles capacités dans ce domaine. Il vaut mieux être au courant avant pour éviter l’accident !
frein-main
Le modèle Oxelo Town 9 possède un frein actionnable au niveau du guidon

Options : quelle trottinette choisir en fonction de vos envies

Quelle trottinette choisir au niveau des options ? Sachez que vous pourrez trouver suivant les modèles :

  • Une béquille : c’est un petit plus qui peut servir lorsque vous attendez un train par exemple,
  • Un frein actionnable à la main en plus du frein habituel au pied,
  • Des suspensions,
  • Un dispositif d’éclairages,
  • Un anti-vol, comme le cadenas « interlock » de Micro,
  • Le support de rangement, comme celui proposé par Decathlon pour faire tenir la trottinette debout,
  • Le choix des couleurs.

En outre, tout cela aura bien sûr, un impact sur le prix et aussi sur le poids du produit.

Le dispositif "interlock" en option chez Micro

Autonomie dans le cas d’une trottinette électrique

Si vous avez besoin de parcourir de longues distances, l’un de vos critères les plus importants sera l’autonomie de votre trottinette. Rien de plus désagréable que de devoir trainer 10kg lorsque la batterie est vide. Notre recommandation ici est de ne pas prendre en compte uniquement la valeur inscrite par le fabricant. Cette valeur est malheureusement trop souvent faussée. Un test normalisé devrait normalement faire son apparition dans les 2 ans à venir. En attendant cette réglementation, demandez conseil à votre vendeur, et vérifiez les avis internet ! Enfin, l’autonomie et le temps de charge ont une influence importante sur le prix, le poids, et la vitesse de la trottinette. C’est pourquoi vous trouverez des autonomies très différentes sur le papier, allant de 8-10km jusqu’à 50km pour les modèles les plus gros et les plus chers.

Garantie

N’oubliez pas non plus de vérifier la garantie. Celle-ci devrait être d’au moins 2 ans pour vous assurer qu’il ne s’agisse pas d’un modèle de mauvaise qualité. A noter tout de même que cette garantie exclura systématiquement les pièces d’usure : roues, roulements, zones adhérentes (grip), poignées et freins. C’est pourquoi il faudra vérifier la possibilité de remplacer ces pièces facilement, sous peine de devoir racheter une trottinette complète.

Roues

Quelle trottinette choisir pour la partie roues ? Trois critères nous semblent essentiels :

  • La taille : choisir au minimum des roues de diamètre 120mm. Beaucoup de modèles adultes proposent même des roues de 200mm. L’impact sur le confort est en réalité assez faible mais cela reste plus esthétique par rapport aux tendances du moment.
  • Les roulements : ces pièces quasiment invisibles ont un impact énorme sur le confort d’utilisation. Vérifiez que votre modèle est équipé de roulements ABEC 7 ou 9.
  • Le revêtement de la roue : si la gomme type polyuréthane suffit la plupart du temps, dans le cas particulier où votre trajet comporte de nombreux obstacles ou pavés, un pneu gonflable à la place d’une roue en dur s’avérera utile. Attention à bien penser à le maintenir gonflé néanmoins…
roue
Ici une roue en version pneu. Les roulements indiquent ABEC 7

Les avis internet

La présence d’avis internet est une chose rassurante, cela signifie que votre produit se vend régulièrement, et donc possède certainement un service client. Il vaut mieux fuir les trottinettes dont on ne trouve aucune information sur internet. Ces avis sont bien souvent une mine d’or pour décider de l’achat – ou non – de votre modèle. Si quelques critiques négatives ne sont pas rédhibitoires, la répétition de commentaires vous mettra la puce à l’oreille. Il peut s’agit d’un produit bruyant (vibrations insupportables), problèmes d’étanchéité de l’électronique, réactivité du vendeur… C’est pourquoi nous pensons qu’il est primordial d’étudier ces avis pour décider quelle trottinette choisir dans les meilleures conditions.

L’impact de la qualité et de la provenance sur le prix

Qualité des matériaux

Il n’y a pas de secret dans ce domaine, le prix en dit souvent long sur la qualité et l’origine des pièces. N’espérez pas conserver une trottinette à moins de 80€ plus de quelques mois si vous l’utilisez quotidiennement. En effet, une trottinette est composée essentiellement de métaux (aluminium, acier) et de plastiques. Matériaux qui ont un coût. Sans surprise un aluminium de basse qualité coutera très peu cher mais aura tendance à se déformer rapidement, voire à casser lors d’un choc contre un trottoir par exemple. Le meilleur exemple est celui des trottinettes freestyle, chères bien que très simples, pourquoi ? Tout simplement parce-que les matériaux utilisées sont extrêmement résistants pour tenir aux nombreux chocs que la trottinette subira au cours de son utilisation.

De la même façon, les pièces en acier ont une tendance naturelle à rouiller. Avec un acier de bonne qualité traité contre la corrosion, vous aurez peu de problèmes, alors qu’un acier bas de gamme ne résistera pas à l’eau. Autant dire que vous pouvez oublier les trajets sous la pluie avec une trottinette à moins de 80€. Dans le cas d’une trottinette électrique, nous vous conseillons de choisir un modèle certifié IP54 (étanchéité).

Qualité de conception

C'est du vécu...

Les fabricants de trottinettes se comptent par dizaines, mais tous ne se valent pas, et ça aussi cela a un impact sur le prix. Nous en avons-nous-mêmes fait l’expérience récemment avec deux trottinettes achetées dans le commerce pour test.

La première, une marque asiatique peu connue, à propulsion manuelle présentait un argument implacable : son prix. Imbattable, 90€. Nous voulions savoir si pour ce prix nous allions en avoir pour notre argent. On vous le dit tout de suite, il n’a pas fallu 10km d’utilisation pour que la colonne de direction plie et que le mécanisme de pliage du repose-pied casse. Il ne s’agissait pas d’un défaut de fabrication mais bien d’un problème de conception, comme nous l’ont confirmé les nombreux commentaires négatifs sur internet. Si cette trottinette avait été conçue avec les bonnes méthodes et les bons matériaux, cela ne serait jamais arrivé. Même si on reconnait qu’elle aurait coûté 3 fois plus cher. Cela dit l’avantage de celle-ci est que vous en avez une neuve tous les 10km (encore faut-il avoir le budget :-P).

La seconde, électrique était un bon plan de prime abord. 300€, caractéristiques intéressantes sur le papier. Là-encore, il n’a pas fallu 10km pour qu’elle nous lâche. En cause cette fois, la batterie, qui n’assurait déjà plus que quelques minutes d’utilisation au bout de 10km d’usure. A ce prix-là nous aurions pu le deviner, d’autant plus que les avis internet étaient là encore très négatifs.

Et chez Simone ?

Concernant la trottinette Simone, nous avons pris le parti de concevoir un produit de qualité qui ne vous décevra pas au bout de quelques kilomètres. Alors oui, cela aura un coût, mais vous aurez la garantie de rouler plusieurs centaines de kilomètres sans problème (satisfait ou remboursé !).

Envie d’en savoir plus sur la conception d’une trottinette haut de gamme ? On vous dit tout dans cet article (vidéo à l’appui).

Conditions de fabrication

Autre effet sur le prix et non des moindres, le lieu de fabrication. Saviez-vous qu’aujourd’hui plus de 9 trottinettes sur 10 sont fabriquées en Asie ? Si certains revendeurs prêtent attention aux conditions de fabrication dans leurs ateliers comme Decathlon ou Micro Mobility, d’autres peu scrupuleux n’hésitent pas à exploiter leurs ouvriers, et l’environnement. Là encore, le curseur de prix est un bon indicateur, une trottinette manuelle à moins de 80€ ou une électrique à moins de 300€ devraient vous mettre la puce à l’oreille. Ce n’est évidemment pas une vérité générale mais cela se vérifie la plupart du temps.

Si vous êtes un ardent défenseur du made in France, sachez qu’il existe quelques exceptions de qualité. Le choix intermédiaire pourrait être d’opter pour une trottinette Kleefer. Si celle-ci est en réalité fabriquée en Asie, la conception est, elle bien Française. Comptez 200€ pour une Kleefer Pure-180 par exemple (version à propulsion manuelle).

Enfin, si vous cherchez une solution complètement Française, vous pourriez opter pour Trottix ou Lab’elle, deux trottinettes électriques. Mais cette fois, attention les yeux, il vous faudra débourser près de 1 700€ pour la Trottix TX1 ou 1 500€ pour la Lab’elle Veloce. A ce prix on est ici sur du très haut de gamme, vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que ces trottinettes s’adressent principalement aux professionnels comme les loueurs.

Côté trottinettes manuelles, il faudra tabler sur la notre, Simone, la seule petite Française à notre connaissance. Conçue et fabriquée en France, à l’exception des roues que nous n’avons pas trouvé en Europe.

Trottix
Trottix, un modèle réputé haut de gamme

Pour finir, quelques mots sur le design

Pour n’oublier personne, nous devions également vous parler du design. Que ce soit pour sortir de l’ordinaire, ou parce-que vous aimez les belles choses, sachez que vous pourrez certainement trouver une trottinette d’exception. Avec tout de même un bémol, comme bien souvent, l’esthétique a un prix, car le design nécessite de faire appel à des mécanismes et processus de fabrication particuliers. Deux marques font référence en la matière :

Le précurseur s’appelle Citybirds, de l’excellent designer Ignas Survila. Pour 240€ vous pourrez opter pour la Pigeon, ou la très luxueuse Raven pour environ 650€. A noter qu’une version électrique est actuellement en développement et devrait être commercialisée en 2019.

Notre coup de cœur revient à une trottinette nommée La Galoche, pas encore commercialisée, mais franchement prometteuse. Et si elle est aussi belle, c’est qu’elle a été dessinée par deux designers Français renommés : Nathanaël Desormeaux, et Damien Carrette. On vous laisse juger par vous-même le résultat…

Duel de designers entre la Raven et La Galoche

Enfin, Simone a toute sa place dans cette catégorie. Si elle n’a pas été conçue spécifiquement pour être belle, nous avons fait appel à deux excellents designers Français pour que Simone devienne tendance. Nous l’avons voulue à la fois sobre, et légèrement décalée, pour correspondre à sa personnalité : différente des autres, fonctionnelle, cool. S’il est encore tôt pour vous partager les images, vous aurez l’occasion de le constater par vous-même très prochainement.

En synthèse… le guide "quelle trottinette choisir" à télécharger

Guide comparatif

Mémo des autres éléments à vérifier

  • Présence de la mention EN-14619 ou NF 14-619
  • Garantie d'au moins 2 ans hors pièces d'usure
  • Hauteur du guidon : 90cm ou plus
  • Confort des poignées
  • Absence de vibrations
  • Taille du deck (marche-pied)
  • Garde au sol (pas besoin de plier les genoux outre-mesure)
  • Freinage correct
  • Autonomie (versions électriques)
  • Qualité du produit / Avis internet
  • Roulements ABEC 7 ou ABEC 9
  • Origine de fabrication / Impact sur l'environnement

Nous espérons que ce guide vous aura aidé à définir quelle trottinette choisir ! 

Avez-vous d’autres astuces ou modèles à partager ? Dites-nous tout en commentaire !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

felis at Donec massa leo. non neque. ut ultricies efficitur. odio id,