Conseils pour vos équipements d’hiver en deux-roues

Passés les derniers beaux jours de la saison, les bonnes résolutions passent souvent à la trappe. On marche moins, on range vélos et trottinettes au garage (quand on en a un) et on fait davantage chauffer le moteur de la voiture. Même pour les petits trajets…
Et pourtant, il suffit d’un équipement adéquat et de quelques astuces pour traverser l’hiver sans passer par la case hibernation.
Equipements d’hiver en deux-roues, on vous dit tout !

équipements d'hiver en deux-roues

Pas de mauvais temps, juste un mauvais équipement

Le problème l’hiver, c’est que l’on a peur d’arriver trempés, ou frigorifiés. De plus,  il fait souvent noir au moment de se mettre en route. Pourtant, si on ne vous garantit pas des trajets aussi agréables qu’au printemps, il existe maintenant de nombreuses solutions pour passer l’hiver au sec.

Choisir les bons équipements d'hiver en deux-roues

Notre premier conseil est d’investir dans des équipements de qualité. Comme souvent, évitez les premiers prix. Il vaut mieux mettre un peu plus cher au départ. Cela vous permettra d’améliorer le confort (et donc de rester motivé) mais en plus, vos équipements dureront plus longtemps. L’investissement de départ sera donc une économie à terme. Pas besoin de chercher les magasins ultra-spécialisés, les enseignes sportives connues proposent maintenant tous les niveaux de gamme. Bien sûr, si vous avez un budget confortable, n’hésitez pas à privilégier nos petits commerces spécialisés et tournés vers les matériaux durables.

Pour se protéger du froid, le réflexe est souvent d’ajouter des couches de vêtements. Ce n’est pas forcément la bonne solution, car après quelques minutes, vous aurez une sensation d’inconfort due au réchauffement du corps.

Notre second conseil est donc de privilégier les vêtements techniques. Pour faire votre choix, vous pouvez vous aider des indications techniques :

  • Etanchéité du vêtement ou de la paire de chaussures
  • Capacité à laisser passer l’air (le corps a besoin de « respirer »)
  • Résistance à l’usure

Pas besoin d’épaisseurs énormes pour bien se protéger du froid !

Attention aux vêtements amples et aux écharpes, ils ne doivent entraver vos déplacements en se bloquant dans une roue. Optez plutôt pour des équipements près du corps, tout aussi efficaces.

Troisième préconisation : protéger les extrémités. C’est en effet par les mains, les pieds et la tête que la chaleur s’échappe le plus rapidement. Les équipementiers ne manquent pas d’inspiration dans le domaine. Vous pourrez trouver par exemple des sous-gants, des bonnets fins et même des couvre-orteils (si, si !).

couvre-orteils
Sérieusement, cette chose là se met par dessus la chaussure ?

L'accessoire à ne pas oublier

Enfin, après vous être équipé vous-même, préparez votre moyen de transport ! Si vous êtes cycliste, le garde-boue est indispensable évidemment. Pour les utilisateurs de trottinettes, vérifiez la longueur du garde-boue dès son achat. Celui-ci doit courir sur une partie importante de la roue, sinon gare à vos vêtements. Tous les constructeurs n’y pensent pas malheureusement…

A lire aussi

Gare à la glissade

Se parer contre la pluie et le froid c’est bien, mais il reste encore un dernier élément météo à prendre en compte : la mauvaise visibilité. Nous voyons encore trop de cyclistes prendre des risques inconsidérés : absence d’éclairages, feux tricolores grillés. Si vous pensez maîtriser votre deux-roues, n’oubliez pas que vous évoluez dans un environnement où tout le monde ne peut pas en dire autant. A commencer par les automobilistes qui se comportent parfois eux-aussi de manière dangereuse.

L’hiver, la luminosité est plus faible, la buée est plus importante dans les voitures, la pluie limite la portée de la vision. Tout cela fait que vous devez être particulièrement vigilant.

Au-delà des classiques éclairages et avertisseurs sonores, pensez aux éléments réfléchissants. Le gilet jaune ou orange est une solution bien sûr, mais si vous voulez préserver un certain style, pensez aux vestes réfléchissantes. Certaines sont vraiment design. Par contre, évitez les capuches car elles obstruent le champ de vision.

Stylés et pratiques

On peut même pousser le style encore plus loin avec l’accessoire de standing : le sac à dos. Les fournisseurs de sacs rivalisent d’imagination pour vous proposer le meilleur de la sécurité et du style.

Dans l’équipe des Trottinettes Simone, on apprécie par exemple le Galuchon de l’entreprise Galanck. Ce sac en plus d’être pratique et réfléchissant intègre carrément des bandes LED qui avertissent les automobilistes d’un changement de direction. Quand on vous dit qu’on n’arrête pas le progrès…

 

Pour finir, nous voulions vous parler du casque. Là-encore si cela parait tomber sous le sens, combien de cyclistes n’en portent pas. Concernant les utilisateurs de trottinettes, nous n’en parlons même pas… Pourtant cet accessoire pourrait peut-être vous sauver la vie un jour. C’est comme la ceinture de sécurité en voiture, c’est un peu embêtant, ça ne sert à rien la plupart du temps, sauf le jour où l’improbable se produit. Nous avons découvert récemment un produit qui pourrait peut-être réconcilier tout le monde avec le casque : ça s’appelle Overade, c’est Français, et c’est un casque qui se plie ! Du coup, si le problème était l’encombrement de l’objet, le souci est maintenant réglé.

Et vous, quelles sont vos astuces pour ne pas reléguer vos vélos et trottinettes au placard l’hiver ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

elit. sit elit. velit, Donec commodo ultricies vulputate, fringilla diam